Aide à la procréation

Il arrive que certains couples aient des difficultés à procréer.

Faire face à une telle difficulté peut dans certains cas être une véritable épreuve. C'est un moment de la vie qui éprouve un couple, remettant en question certaines évidences, certains a priori.

Il convient dans cette situation de rechercher les différentes causes d'infertilité (difficulté à procréer) et d'écarter une éventuelle stérilité (impossibilité de procréer). Le début de la démarche se fera donc auprès de votre obstétricien spécialisé dans les troubles de la fertilité.

En ostéopathie, nous travaillerons essentiellement sur ce que l'on

                                                

nomme les infertilités fonctionnelles. Nous rechercherons ensemble les éventuelles restrictions, déséquilibres, adhérences en lien avec une difficulté à la procréation, mais nous travaillerons aussi (et ce point est capital) sur la liberté tissulaire indispensable à toute gestation.

 

En effet, il est fréquent que d'un point de vue médical tout aille bien, que nous ne rencontrions aucune malposition de l'utérus, des trompes ou des ovaires, que les marqueurs hormonaux soient complètement normaux, que les ovocytes et spermatozoïdes ne présentent aucune anomalie et que malgré tout, aucune grossesse ne se mette en place ou bien qu'elle s’interrompe prématurément . Nous rechercherons alors ensemble les éventuelles « empreintes » de fausses couches (connues ou non), IVG, interventions chirurgicales, ou toute autre cause ayant pu entraîner un « stress » tissulaire créant ainsi un environnement inhospitalier.

Pour certaines, une part importante du travail sera la mise en relation de blocages physiques, de « densités », avec leur source émotionnelle ainsi que leur libre et simple expression.

Ne sous-estimons pas l'importance d'un tel travail ! Les résultats sont souvent surprenants et nous amènent à une meilleure compréhension de nos propres mécanismes, de notre propre être.

Il est intéressant d'entreprendre ce travail sur les deux partenaires.

 

Bien que la prise en charge de certains cas particuliers tel les mères célibataires, les FIV (Fécondation In-Vitro), ou bien encore les AMP (Assistance Médicale à la Procréation) se fera de manière bien spécifique, tout ce qui à été dit plus haut est applicable.