Quand consulter

Qu'il y ait symptômes ou non, je vous encourage à venir consulter dès que possible après la naissance.

 

Le nourrisson, répondant aux lois du vivant, cherchera toujours à s'éloigner de la souffrance. Qu'il s'agisse d'une souffrance émotionnelle ou d'une souffrance physique, bébé va mettre en place des protections, des mécanismes d'adaptation, modifiant progressivement sa relation à son propre corps et à l'expression naturelle de ses émotions.

 

Ces mécanismes entraînent à leur tour d'autres adaptations jusqu'à saturation, ce qui produit à terme des phénomènes de compensations. C'est à ce moment que nous pouvons voir l'apparition de différents symptômes.

 

Sauf cas particuliers, il n'existe pas de contres indications à effectuer une séance d'ostéopathie chez un nourrisson. En cas de doute, vous référer à un ostéopathe dûment formé à la prise en charge des tout petits reste un gage de sécurité.

 

Suite au bilan post-accouchement, j'encourage les parents à venir faire un point au moment de la diversification puis de la marche. Par la suite, une à deux séances annuelles « préventives » nous permettent d'entretenir la liberté tissulaire favorisant un développement harmonieux.

 

J'attire particulièrement votre attention sur les éventuelles déformations du crâne de votre bébé qui peuvent survenir à n'importe quel moment au cours de la première année. Dans ce cas particulier, il sera important que la prise en charge ostéopathique se fasse rapidement afin d'endiguer l'évolution de la déformation.